lundi 22 décembre 2014

LES FRAGMENTES (Unwind) - Neal Shusterman

Un thriller dystopique tout simplement dérangeant, je n'ai pas pu le lâcher avant la fin ! J'ai hâte de lire la suite ! =D
Les Fragmentés Unwind Neal Shusterman cover

Résumé: (cliquer)
Les Fragmentés Unwind Neal Shusterman back cover résumé 4è de couv quatrième de couverture
Connor a 16 ans, impulsif et bagarreur, ses parents, à bout, ont choisit la facilité. 

Risa, 15 ans, musicienne virtuose mais malheureusement pas excellente dans tous les domaines est une orpheline qui subit les restrictions budgétaires allouées aux pupilles de la nation. 

Lev, cadet d'une puissante famille, est un tout jeune garçon de 13 ans. Son entourage l'a persuadé qu'il est un élu de Dieu, et par conséquent, qu'il doit faire don de son corps à l'humanité.

Ils sont tout 3 condamnés à la Fragmentation. Commence alors un long périple pour s'échapper, se battre pour rester hors de portée jusqu'à leurs 18 ans !

Les Fragmentés Unwind Neal Shusterman cover première edition

J'ai beaucoup aimé le concept, même s'il est assez bidon (quelle nation voterait pour un truc aussi affreux ?).

J'ai beaucoup aimé les personnages. Risa, Connor, Levi, Hayden, CyFi, Asthma... ils sont tous différents. Au début, on peut les trouver ennuyeux, agaçants, et puis on apprend leurs histoires: toutes plus injustes les unes que les autres. Et on se prend très vite d'affection et de compassion pour eux. On aimerait pouvoir les aider, leur offrir un refuge...

On les suit tour à tour à chaque chapitre. La narration est très bien équilibrée. Je n'ai pas ressenti de frustration lors des changements de personnages (je sais que ça peut en agacer certains).
Plein de suspense, de danger, de terreur...Impossible de lâcher le roman pour ma part.

Un autre aspect que j'ai énormément apprécié c'est l'évolution des personnages. Surtout Levi qui m'a beaucoup impressionné. Petit salopard aristocrate persuadé d'être un être supérieur qui finit par ouvrir les yeux pour devenir un être froid et calculateur (je ne vous en dis pas plus, c'est pour moi, et de loin le personnage le plus intéressant avec Hayden).

Le chapitre sur la fragmentation en tant qu'opération médicale, est tout simplement monstrueux ! La main sur la bouche, prostrée, je n'en revenais pas de ce que je lisais ! Sans donner le moindre détails de l'opération, le processus est cruellement expédié, dans un milieu aseptisé et l'indifférence la plus totale; c'est absolument abominable, complètement malsain ! Il faut à tout prix mettre fin à cette pratique ! Même les bourreaux finissent par avoir notre compassion une fois sur le billard.

L'amertume est assez présente mais il y a une telle volonté de se battre, de changer les choses, que c'est vraiment rafraîchissant ! Nos protagonistes sont des victimes qui deviennent de formidables héros qui ne se laissent pas abattre (dans tous les sens du terme). Je les admire pour ça !

Enfin, la toute petite touche de paranormal avec les fragmentés fantômes est ce qui explore au mieux les derniers recoins de la conscience humaine. Je ne sais pas trop comment expliquer ce thème. La survie de l'âme, c'est creuser et exploiter toutes les facettes de l'humanité d'un être ainsi que ses mystères.
J'ai aussi adoré ce roman pour cette petite touche philosophique.

La fin se termine de telle sorte qu'on pourrait très bien en rester là, mais il reste pas mal de choses à changer et l'envie de connaître la suite sera la plus forte je pense. J'ai hâte d'avoir en main Les Déconnectés !

Note: 5/5 (<3 <3)
Pages: 440
Editions: MsK (Editions du Masque)

Commander sur Amazon

mercredi 17 décembre 2014

BOYS OUT ! - Rawia Arroum


BOYS OUT ! - Rawia Arroum cover couverture
BOUM ! Ainsi vient de faire Boys Out ! dans mon paysage dystopique ! Enfin une dystopie hommes versus femmes. Ça faisait longtemps que j’en attendais une du genre. On s’en rapprochait bien avec Le Prince d’Été d’Alaya Dawn Johnson que j’avais adoré. Cependant, j’imaginais plus ça façon Enclave d’Ann Aguirre: au niveau de l’avancée technologique, au niveau de l’attitude "guerrière" de l’héroïne.
BOYS OUT ! - Rawia Arroum blackmoon back cover 4ème de couv couverture

Ici Lyra est une toute jeune femme (puisqu'elle s'apprête à fêter son 18ème anniversaire au début du livre) qui s’entraîne dur pour capturer ce qui reste des derniers mâles en fuite. Pourtant l’histoire est plus centrée sur les changements et les intrigues qui bouleversent sa vie, du coup on a moins idée de sa force et de ses capacités de "traqueuse". Je m’attendais à des espèces d’amazones braconnant les dernier rescapés de la gente masculine avec des couteaux, des flèches (un truc bien badass façon Trèfle quoi lol) et au lieu de ça, on a des espèces de Totally Spies qui chassent en talons aiguilles et seringues. Ce qui n’en reste pas moins cruel mais plus vicieux...

Ce que j’ai énormément apprécié c’est cette angoisse de la rencontre pour la procréation forcée (suprêmement malsain j’en conviens). La peur et le rejet de l’autre complètement déroutant et fascinant à la fois.

J’imaginais Loan un peu plus épais, plus viril. Un mâle avec des capacités physiques aptes à lutter pour sa survie mais en fait, il se laisse attraper comme un petit poussin sans défense.
De même, je m’attendais à plus de combats et d’action. Or, ici on est plus dans l’aspect "résistance à la française" des rebelles: attente et sabotages. Il y a très peu de confrontations et on ronge un peu son frein jusqu’à la fin. Heureusement la relation entre Lyra et Loan est fascinante et pleines de surprises.

La fin m’a laissée pensive et j’aimerais vraiment interviewer l’auteure pour savoir s’il s’agit définitivement d’un one shot ou pas (vu qu’il s’agissait d’un tremplin). Je pense qu'une suite est possible (descendants des héros ou personnages secondaires) un peu à la Entre Chiens Et Loups de Malorie Blackman (une saga bouleversante qui m’avait beaucoup remuée).

Autre aspect assez sympa: l’histoire se passe en France mais tout à été renommé après le Grand Soulèvement, tout à changé et du coup, l’intrigue pourrait très bien être localisée n’importe où. C’est vraiment un roman international, je suis impressionnée.

Et enfin dernière surprise: les références à des romans YA: Delirium de Lauren Oliver et Ce Qu’ils N’ont Pas Pu Nous Prendre de Ruta Sepetys. ENFIN de vraies références que nous autres pauvres mortels pouvons comprendre et situer. Oui parce que Shakespeare, Emily Brontë et Irving...c’est bien beau mais à part 2 ou 3 exceptions par-ci, par-là, les cercles de lecteurs ne sont pas franchement les mêmes.

Une excellente découverte donc, que j’entends bien garder à l’oeil !

Note: 5/5 <3 !
Pages: 310
Editions: Blackmoon

jeudi 4 décembre 2014

LES VARIANTS (Variant) Robison Wells

Bienvenue à la Maxfield Academy !
  • les relations sexuelles sont interdites
  • les affrontements violents sont interdits
  • mais surtout...il est interdit de tenter de s'échapper !
Toute infraction à l'une de ces 3 règles entraînera l'arrestation immédiate du contrevenant (l'arrestation signifiant la mort bien sûr).

les variants robison wells cover couverture

Résumé: Benson est un orphelin qui a passé toute sa courte existence à passer de famille d'accueil en famille d'accueil. Pas facile d'intégrer un bon lycée et d'obtenir une bourse d'étude avec un profil pareil. Heureusement, la Maxfield Academy lui offre l'opportunité d'un avenir meilleur. Seulement voilà, la Maxfield Academy est un peu spéciale et il s'y passe des choses à faire froid dans le dos... Benson va devoir choisir son camps: la Société (les lèches-bottes de la direction), le Chaos (les violents rebelles) ou les Variants (qui n'ont rien de spécial à première vue, à part qu'ils sont discrets et soudés)...


J'ai commencé à trouver ça très ennuyeux au début mais c'est bien plus complexe qu'il n'y paraît ! Le seul truc, c'est que c'est long. Il ne se passe rien avant la moitié du livre. Je peux comprendre qu'on veuille surprendre le lecteur au détour d'une page mais là... Il aurait fallu élaguer un peu !
C'est dommage car pourtant la deuxième partie du roman est absolument palpitante et la fin fait hurler "Viiiiiite LA SUiiiiiTe !!!".

Ce livre est complètement tordu et comme Benson, au début, je me suis demandée pourquoi tout le monde ne s'allie pas pour s'évader en masse ?? Mais c'est là toute la complexité du genre humain ! Tandis que certains ne lâcheront rien et tenteront toujours le tout pour le tout pour tenter de s'échapper, il y en aura toujours d'autres, qui, assoiffés de pouvoirs, feront tout pour satisfaire la Direction et s'attirer ses bonnes faveurs. Le problème c'est quand ce second groupe est 2 fois plus nombreux que le premier !

C'est ce que j'ai vraiment aimé dans ce roman. Je n'ai pas tellement accroché avec Benson mais je pouvais vraiment ressentir sa frustration; l'envie de frapper ceux qui baissent les bras; et son impuissance face à la corruption... Grrr !

Par contre, je crois que j'ai tout simplement un problème avec les héros masculins à la première personne: Gene dans Traqué, Benson ici, Tobias dans Divergente... Pourtant j'ai rien contre eux quand la narration est à la 3è personne du singulier: Alex Rider, Artemis Fowl, Nathaniel dans la Trilogie de Bartiméus, Alex Loria dans Multiversum, Thomas dans le Labyrinthe... En fait, quand on est dans leur tête, j'accroche pas, je ne sais pas pourquoi mais je les trouve limités (pour ne pas dire autre chose) et médiocres du coup.

J'ai comme l'impression que l'auteur tente de faire passer pour message "le mythe du bon sauvage" avec des allégories pas très subtiles. Il y a le Chaos: l'équivalent des manifestants qui aboient fort mais qui acceptent leur sort. La corruption est incarnée par la Société  (les méchants). Les deux vont de paire puisque le Chaos peut être vu comme résultant de la Société... Et il y a les Variants (les gentils), ceux qui sortent du lot, qui feront tout pour s'en sortir, s’évanouir dans la nature, quitter le navire quitte à y rester ! 

Oyé Oyé Montaigne, Diderot et Rousseau are back !

Une mise au goût du jour des vieux débats pour les jeunes d'aujourd'hui ? C'est à y réfléchir ! Toujours est-il que si on laisse à part cette digression analytique, le roman se divise en 2 parties: un "Avant" et un "Après" (avant = mortellement ennuyeux / après = WTF, suspense...). Ceci explique peut être le succès mitigé de l'oeuvre mais j'ai bien envie de lui laisser sa chance, car le second tome promet d'envoyer du lourd ! ;)

Note: 4/5
Pages: 320
Editions: MSK

Je vous invite également à vous le procurer sur Amazon histoire de l'ajouter à votre whishlist de Noël ! ^^

mercredi 3 décembre 2014

Ni 1 ni 2 mais 24 CONCOURS pour ce début du mois de Décembre !!

Ils sont là ! Les concours de début décembre et c'est jusque dimanche soir ! Vous êtes prêts ? Alors c'est parti ! GO GO GO ! =D
Voici donc une première vague avec ActuYA qui vous propose de remporter 2 lots cette semaine:

La Quête du Tigre de Colleen Houck (La Malédiction du Tigre 2)
La saga a eu de très bon echos, c'est pouquoi je vous propose aujourd'hui de le remporter ! Fascination, Passion, Danger, voici les maîtres-mots de cette nouvelle saga exotique !

Jusqu’où iriez-vous pour libérer l’être que vous aimez? L’été des dix-huit ans de Kelsey Hayes fut complètement fou. Le genre de folie à laquelle personne ne croirait jamais. En plus de se battre contre des singes d’eau immortels et de traverser péniblement les jungles de l’Inde, elle est tombée amoureuse de Ren, un prince de 300 ans. Lorsque le danger oblige soudainement Kelsey à entreprendre une autre quête indienne avec Kishan, l'ignoble frère de Ren, le duo improbable commence à se questionner sur leur véritable destin. Dans la balance, il y a la vie de Ren — de même que la vérité dans le coeur de Kelsey. La quête du tigre, le second volume palpitant de la série La malédiction du tigre, entraîne le trio un peu plus près de la résolution de l’ancienne prophétie qui les lie.

POUR PARTICIPER:

Envoyez votre mail à actuya@hotmail.fr
titre du mail : Tigre 

Nom et Prénom
Adresse Postale
Adresse Mail
Age
n'oubliez pas la petite formule de politesse qui écorche pas et qui fait plaisir ;)
Vous avez jusqu'au 7 décembre à minuit !

Je m'appelle Lumikki de Salla Simukka 
(Tome 1: rouge comme le sang)
Il était une fois une jeune fille qui a dû apprendre la peur. Lumikki Andersson a dix-sept ans. Elle vit seule dans un studio, loin de ses parents et de son passé. Loin des gens. Par un matin glacial, elle découvre, dans le labo photo de l'école, des dizaines de billets de banque. Et une odeur. L'odeur du sang. Malgré elle, Lumikki sort de son univers réglé au cordeau pour remonter la piste et percer les mystères de cet argent visiblement très sale, face à elle, des flics corrompus et un dangereux baron de la drogue.
POUR PARTICIPER:
Envoyez votre mail à actuya@hotmail.fr
Titre du mail: Lumikki
Nom Prénom
Adresse Postale
Adresse Mail
Age
n'oubliez pas la petite formule de politesse qui écorche pas et qui fait plaisir ;)
Vous avez jusqu'au 7 décembre à minuit !
  


Grâce à CollectionR tentez votre chance pour gagner La Symphonie des Abysses (tome 2) de Carina Rozenfeld ! Vite plus que 2 jours et c'est par ici que ça se passe !


Enfin, tentez de remporter UN LIVRE PAR JOUR (oui oui vous avez bien compris) grâce au super calendrier de l'avent de PKJ

BONNE CHANCE A TOUS ! 
And may the odds be ever in you favor ! =D

HO HO HO !

mardi 2 décembre 2014

Le mois de Décembre s'annonce radieux !

Bon j'voudrais pas faire ma crâneuse ultra relou mais là... BOUYACHAKA ! Je suis juste super contente d'avoir une vraie PAL digne de ce nom à partager avec vous histoire de finir l'année en beauté !

Boys Out de Rawia Arroum
Le Joyau d'Amy Ewing
Les 100 21è jour de Kass Morgan
La Fille de Braises et de Ronces de Rae Carson
Ne me touche pas de Tehereh Mafi
...
et pleins d'autres surprises vont faire BOUM ce mois-ci !
Et c'est sans compter les concours !

Et oui ! A l'arrivée de Noël votre humble servante va tenter de vous faire remporter un max de bouquins et goodies ! Amis lecteurs préparez-vous, les réjouissances vont commencer !


HO HO HO !

lundi 1 décembre 2014

Mes Lectures de Novembre


Beaucoup d'émotions ce mois-ci, des personnages blessés, des personnages en quête d'un futur meilleur, voilà le petit panorama que je vous présente pour le mois de Novembre !



Divergente 2 (Insurgent) - Veronica Roth
Divergente 2 (Insurgent) Veronica Roth cover
Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société. Elle a tué ses parents et fait de ses amis de stueurs. Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité. Mais elle est Divergente. Plus que tout autre elle doit choisir son camp. Et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être.

Note: 5/5
Pages: 450
Editions: Nathan



La Fournaise (The Furnace) - Alexander Gordon Smith
La Fournaise (The furnace) Alexander Gordon Smith cover
Condamné à perpétuité pour un crime qu'il n'a pas commis, Alex, treize ans, pense avoir touché le fond. Pourtant il y a pire que l'injustice... Il y a la Fournaise. Pas une prison mais un enfer. Un monde terrifiant au plus profond des entrailles de la terre, où règnent des gardiens inhumains et des molosses mangeurs d'hommes. Alex n'a pas le choix: il doit trouver le moyen de s'enfuir, quitte à risquer sa vie et celles des autres. Mais à qui se fier, quand même des prisonniers sont des tueurs sans pitié ?
Note:3,5/5
Pages 280
Editions PKJ


Eternité (The Catastrophic History of You and Me) - Jess Rothenberg 
Eternité (The castrophic history of you and me) Jess Rothenberg cover
Un Petit Coin de Paradis, tel est le nom de cette pizzeria de l'Au Delà fréquentée par quelques âmes perdues... C'est là qu'échoue Briz, dépitée et déçue après avoir eu le coeur brisé - littéralement - par son petit ami. Parmi les habitués de cet endroit, Patrick, un jeune homme séducteur et moqueur lui propose d'être son guide. Parviendra-t-elle grâce à lui à dénouer les secrets qui pesaient sur sa vie ? Et à aimer de nouveau ? Brie oserat-telle enfin faire le grand saut vers la liberté ? 
Note: 3,5/5
Pages: 400
Editions La Martinière Jeunesse
 Autre-Monde 1, l'Alliance des Trois - Maxime Chattam
Autre-Monde 1 l'Alliance des Trois Maxime Chattam cover
Personne ne l'a vue venir. La Grande Tempête: un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dan sl'obscurité et l'effroi. D'étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, les palpent à la recherche de leurs proies... Quand Matt et Tobias se sont éveillés, la Terre n'était plus la même. Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... A cet Autre-Monde.

Note: 5/5 <3
Pages: 470
Editions: Albin Michel


Rouge est L'Océan (When the Sea is Rising Red) - Cat Hellisen
Rouge est l'Océan (When the sea is rising red) Cat Hellisen cover
A Pelimbourg, au bord de l'océan, le pouvoir est détenu par ceux qui maîtrisent la magie, les Lamias. Les autres, les Hobs, doivent se contenter des bas-fonds. Mais le mécontentement gronde et un vent de révolte souffle sur la ville... Pour échapper à un mariage arrangé par son frère, Felicita, fille cadette d'une prestigieuse famille, quitte sa prison dorée en faisant croire à sa mort. La voici libre, mais seule au coeur d'un monde en plein bouleversement. Malédictions, manipulations, trahisons, désirs, sacrifices... C'est au coeur de la tourmente que Felicita devra trouver sa voie.
Note: 3/5
Pages:320
Editions: La Martinière Jeunesse

Enclave - Ann Aguirre
ENCLAVE 1 Ann Aguirre cover
Le monde est ravagé. A la surface, plus rien ne vit, plus rien ne pousse. Les hommes se sont réfugié dans des villes souterraines: les enclaves. L'enclave c'est ma vie. C'est le lieu qui nous protège des créatures rôdant dans les tunnels, ces Monstres mangeurs de chairs humaine. Trèfle a grandi sous terre. Lorsque l'enclave la bannit, c'est tout son univers qui s'effondre. Mais elle n'est pas seule. Del a choisi de partager son destin. Traqués par les Monstres, réduits à la survie, Trèfle et Del sont presque morts...ou plus vivants que jamais ?
Note: 5/5
Pages: 310
Editions: Black Moon

vendredi 28 novembre 2014

ENCLAVE Ann Aguirre

Une excellente surprise ! Je suis absolument ravie, moi qui pensais que ce roman était "sans plus", je l'ai lu d'une traite ! L'Enclave est une dystopie post apocalyptique peuplée de ce qui semblerait être des zombies (à première vue) mais on verra que c'est bien plus compliqué que ça. Et c'est ce qui démarque très bien ce roman des autres zombies-fictions qui pullulent en ce moment !
Enclave Ann Aguirre cover couverture

Résumé (cliquer):

Enclave Ann Aguirre backcover quatrième de couverture 4è de couv

Le roman est à la première personne. C'est par les yeux de Trèfle que nous vivons l'histoire. A 15 ans, on pourrait penser que Trèfle est très jeune mais il semblerait que les individus vieillissent prématurément dans cette enclave. Au point que le doyen, âgé de 24 ans, est déjà rabougris et couvert de cheveux blancs !

J'ai énormément apprécié l'évolution des personnages dans ce roman. Trèfle en particulier, qui est une patriote dévouée; petite soldate exemplaire, elle ferait n'importe quoi pour sa communauté qu'elle ne remet jamais en cause. Pourtant, elle fait montre d'une ouverture d'esprit étonnante compte tenu de son background bien conditionné. Perdue dans un nouveau monde qu'elle ne connaît pas, Trèfle ne cherche pas à cacher son ignorance, au contraire, curieuse, elle multiplie les efforts pour surmonter ses craintes et ses préjugés. En cela, je l'admire car il faut beaucoup de persévérance et de courage pour s'ouvrir comme elle le fait.

Elle a beaucoup de défauts mais ne cherche pas à les cacher. Toujours prompte à s'améliorer, Trèfle est en vérité altruiste à sa façon. Et elle est d'une telle candeur que s'en est rafraîchissant. Del l'a bien compris et la laisse avancer à son rythme pour ne pas la brusquer. C'est juste trop chou !

L'intrigue est très bien équilibrée: entre narration explicative / combats / renversements de situations / découvertes / introspections... (Bon il y a juste un petit passage d'extra lucidité de l'héroïne à un moment; je ne sais pas trop d'où ça sort, faudra que quelqu'un m'explique à l'occase). La seule chose que je regrette c'est qu'on en sache pas un peu plus sur Del dans ce roman mais j'ai l'impression que ça va venir dans le prochain tome. La fin est un peu abrupte. Après peut être que j'étais trop "à fond" pour m'en apercevoir lol (j'ai tourné la page et là, pouf ! plus rien !) Qu'à cela ne tienne j'ai déjà entamé le second tome !

L'univers est captivant ! La façon dont est décrit chaque lieu, chaque émotion ressentie par Trèfle en dit long sur la vision de l'auteur. D'ailleurs ça m'a beaucoup plu qu'Ann Aguirre nous explique justement ses recherches (avec sites web détaillés) à la fin du livre. Je trouve ça vraiment cool qu'un auteur entre directement en contact avec ses lecteurs pour partager sa vision des choses, ça change des habituels remerciements.

Note: 5/5 <3
Pages: 310
Editions: Blackmoon

Je vous recommande donc cette petite pépite, n'hésitez pas à aller vous le procurer ici !

mercredi 19 novembre 2014

ROUGE EST L'OCEAN (When the Sea is Rising Red) - Cat Hellisen

Une histoire de sirènes (ouais marre des vampires qui brillent au soleil bouuh !). Top priorité de ma liste d'envie Amazon, j'ai enfin pu mettre la main dessus ! J'étais un peu dans une période "sirènes" avec Attirance et l'Ecume des Mensonges d'Anne Greenwood Brown que j'avais vraiment adoré. Je trouve ces créatures tellement poétiques...

ROUGE EST L'OCEAN (When the Sea is Rising Red) - Cat Hellisen cover couverture

Résumé (cliquer):

ROUGE EST L'OCEAN (When the Sea is Rising Red) - Cat Hellisen back cover quatrième de couverture

Ce livre me vendait du rêve ! Je ne m'attendais pas du tout à ça !

L'héroïne nous parle "vite-fait" de son histoire, de sa relation avec son frère, il y a effectivement un passage où il la violente un peu. Mais je crois que j'aurais préféré qu'elle se fasse un peu plus malmener (on dirait une gamine pourrie gâtée) au moins elle aurait vraiment eu, une raison de s'échapper.

Felicita est une lamia, ce qui signifie qu'elle est une humaine capable (si elle se drogue) d'avoir des pouvoirs magiques (hum hum...). Elle ne met pas un orteil dans l'eau de tout le roman. Au début, j'avais de la compassion pour elle et je la soutenais. Fuyant la tyrannie de sa caste, elle descend de sa colline pour aller où ? Dans le bourg, juste en bas ! C'est là que j'ai commencé à la trouver un peu "légère". Elle ne fait plus rien pour s'en sortir. Et pour quelqu'un qui fuyait un mariage forcé, j'ai trouvé que la fin correspondait parfaitement à l'hôpital qui se moque de la charité !

ET C'EST PAS FINI ! LE point LE PLUS IMPORTANT question déceptions: IL N'Y A PAS DE SIRENES ! (par contre il y a des vampires -> logique) ! Et non ! Désolée de vous spoiler sur ce point mais il y a arnaque sur la marchandise, il faut le dire quand même !

Moi qui imaginais un monde sous l'eau peuplé de créatures fabuleuses: Selkies, Lamia, Hob, Nilgauts, Boggert... Soit autant de créatures que je pensais assimilées au monde sous-marin mais qui dans ce roman ne sont que des humains ou des animaux qui ont peur de l'eau et entretiennent un lot de superstitions effarantes sur la mer et l'océan.

De plus, on ne nous explique pas du tout ce que sont ces créatures, franchement, ça aurait coûté quoi de faire un lexique avec un bestiaire à la fin ? Je ne vous raconte pas ma frustration quand je devais aller rechercher la définition de ces créatures sur Wikipédia toutes les 10 minutes.
Alors voilà, si ça vous intéresse, voici les définitions globales:
  • Nilgaut: figurez-vous que c'est un animal, et qui existe vraiment !
  • Hob: ni humain, ni sirène, c'est un petit esprit du foyer qui vient du folklore écossais (une sorte d'elfe de maison), Dans ce roman, c'est pas du tout ça ! Il s'agit des humains du bas peuple dépourvus de pouvoirs contrairement aux lamias (créatures supérieures).
  • Boggert: pour ceux qui ont lu Harry Potter, ce n'est ni plus ni moins qu'un Épouvantard 
  • Selkie: créatures humanoïdes vêtues de peaux de phoques vivant sous l'eau.  Si on leur vole leur peau, on peut les soumettre. Généralement les selkies sont des femelles. qui ne viennent sur terre que pour s'accoupler. Très mal vues dans le roman, tout le monde les recherche mes leurs bâtards sont persécutés.
  • Lamia: aristocrate/noble qui devient sorcier s'il se drogue (comme tout le monde quoi hahaha). Non en vrai une lamia est une femme monstrueuse qui s'attaques aux jeunes hommes en les séduisants ou aux jeunes enfants pour les tuer (au choix selon l'époque et les auteurs mais majoritairement restée comme une femme serpentine)
C'est dommage, il y avait vraiment du potentiel à mon sens ! Le bestiaire promettait monts et merveilles. Un peu déçue pour le coup...

Note: 3/5
Pages: 320
Editions: La Martinière Jeunesse


lundi 17 novembre 2014

AUTRE MONDE - Maxime Chattam

Oui je sais il est plus tout jeune celui-là. Je dois avouer qu'au départ cette saga me faisait un peu peur pour plusieurs raisons:
  • le très jeune âge des protagonistes, je ne suis plus vraiment dans le public visé (14-15 ans)
  • l'écriture "à la française" (je sais c'est moche de ne pas beaucoup croire aux talents de ses compatriotes mais je suis tombée sur tellement de navets...).
  • la couverture (allez faut le dire, elle est super moche, franchement ça donne pas envie ! D'ailleurs c'est vraiment honteux d'avoir une si bonne saga et de ne pas faire d'efforts en graphisme ! Bouh Albin Michel ! ><")
Mais Elsa, grande fan de Maxime Chattam m'a convaincue lol et je ne suis pas déçue du tout ! Merci pouleto ! =D

autre monde Maxime Chattam couverture cover

Résumé (cliquer):

autre monde Maxime Chattam quatrième de couverture back cover

Au final j'avais complètement tort ! Je me réjouis vraiment de ne pas être passée à côté de ça ! Même à mon âge, je l'ai trouvé particulièrement génial ! Cette saga mérite vraiment d'être adaptée au cinéma (par quelqu'un de doué je précise, quand on voit ce qui est arrivé à notre pauvre Eragon...) ! Surtout que j'ai trouvé l'écriture vraiment parlante en terme de "visuel". Pourtant il n'y a pas tant de descriptions que ça, mais c'est très imagé pour le coup. Je parvenais complètement à m'imaginer certaines scènes, la façon dont ça aurait pu être filmé, sous quel angle...vraiment !

Maxime Chattam a vraiment réfléchit autour de son oeuvre et ça se sent. C'est particulièrement bien écrit (bon à part quelques "maladresses", genre le nom du méchant "Le Raupéroden", c'est un peu nul comme nom quand-même, Ça fait pas très sérieux, et pas très "méchant" alors que ce monstre est digne d'un film d'horreur ! Et en plus c'est imprononçable, du coup ça paraît un peu grotesque  !).

Les héros sont effectivement jeunes mais les circonstances les font mûrir très vite. Du coup, ils ne sont pas aussi cucul qu'on pourrait l'imaginer. Matt est particulièrement courageux et réfléchi. C'est un personnage sensible mais sage. Son idole c'est Aragorn (il en a même l'épée), du coup, il est toujours prêt à tout surmonter, à venir en aide aux autres, protéger les siens. Défenseur des plus fragiles, il a vraiment l'étoffe d'un héros !

L'intrigue est extraordinairement bien construite. Je sais, je fais pas mal d'hyperboles mais c'est devenu vraiment rare de trouver des sagas aussi bien structurées ! On sent qu'il y a un vrai travail de l'auteur derrière. Hunger Games fait limite un peu brouillon en comparaison ! Je ne me suis jamais ennuyée, au contraire ! C'est à peine si j'ai pu le lâcher avant d'avoir fini. C'est vraiment bien organisé, bien équilibré, on va d'intrigues en énigmes, de surprises en retournements de situations... C'est avec avidité que je me tourne vers la suite !

Il y une édition Le Livre de Poche sur Amazon où je trouve que les couvertures sont bien plus jolies que les grandes éditions, ce qui est plutôt rare je trouve ! Ça vaut le coup d'oeil ! ;)

Note: 5/5 <3
Pages: 470
Edition: Albin Michel

jeudi 13 novembre 2014

ETERNITE - Jess Rothenberg

Eternité Jess Rothenberg cover

Résumé (cliquer):

Eternité Jess Rothenberg back cover / quatrième de couverture

Une histoire très touchante. Ce roman est un one-shot  qui m'a beaucoup plu. De prime abord, on peut le trouver "trop djeunss" mais finalement j'ai été très émue.

Les personnages sont bien construits, ils sont réalistes mais pas inoubliables. Tandis que, les émotions, elles, sont saisissantes de réalisme ! Et pour le coup, l'histoire est très émouvante. J'en ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises.

Brie est morte: à cause d'un garçon, son petit coeur s'est brisée en deux. Oui vraiment ! CRAC ! En deux part égales, comme elle (ou tout du moins, son fantôme) a pu le constater sur la radio. Ce petit détail m'a fait sourire car je me suis représenté le petit coeur déchiré en deux à la façon d'un film de Tim Burton.
Elle est désormais confrontée à la réalité et à des vérités qu'on préférerait ignorer à cet âge là: trahison, adultère, autodestruction... Le quotidien de ses proches vole en éclat après sa mort, et Brie y assiste, impuissante, affligée, frustrée, furieuse, désespérée...

On suit donc toutes les étapes (déni, colère, dépression, acceptation...) que va traverser notre héroïne avant de se souvenir d'une histoire d'amour bouleversante avec un grand A. 

Le happy-ending reste mitigé car comme le dit si bien notre petite Brie: ça ne sert à rien d'espérer une quelconque magie ou retournement de situation, car la mort est quelque chose de définitif. Brie est morte pour de bon, enterrée, il n'y aura pas de retour en arrière, pas de retour au confort, à la sécurité. Plus de contact avec ceux qu'elle aimait. Plus de normalité. Cet état est réel et irrémédiable. C'est là, quand on essaye vraiment de comprendre, de se mettre dans la peau de l'héroïne, qu'on réalise à quel point c'est dur de l'accepter et l'amertume nous gagne.

C'est ce dernier aspect qui m'a le plus marqué dans ce livre, j'imagine tout à fait notre héroïne en train d'hyper ventiler durant sa prise de conscience...

Quelques petites touches d'humours bien placées, et une chanson pour chaque chapitre avec un index à la fin permet de situer l'état d'esprit de notre héroïne. Ce qui m'a agréablement surprise, c'est que pour une fois j'en connaissais une bonne majorité: Sarah Maclachlan, Justin Timberlake, les Beetles, Elvis... Et beaucoup d'autres.En résumé: un petit one-shot ado très sympathique mais avec un arrière goût doux-amer. Le roman dans sa globalité n'est pas spécialement très joyeux. Attention à ne pas attraper le cafard ! ;)

Note: 3,5/5
Pages: 400
Edition: La Martinière Jeunesse



lundi 10 novembre 2014

Parce que ma boîte aux lettres, c'est un peu comme la hotte du père-noël...

Un petit post qui sert à rien à part pour bondir de joie en poussant des petits cris de cochon d'Inde hystérique !


Car j'ai reçu l'un des joyaux de la Collection R (Ta-Dam Tish !) ainsi que l'un de ses derniers bébés j'ai nommé La Fille de Braises et de Ronces par Rae Carson (fabuleuse trilogie) et Le Joyau d'Amy Ewing (une nouvelle trilogie qui a fait son apparition depuis fin Septembre) !


Les couvertures sont absolument superbes ! Et puis j'ai confiance en Collection R: car outre le fait que la moitié de mes publications soient sponsorisées par leurs livres, aujourd'hui Collection R signifie best-sellers extras ! 

J'ai tellement hâte de les commencer, il faut que je me dépêche de finir ma PAL médiathèque ! Et après...J'ATTAQUE ! =D

dimanche 9 novembre 2014

LA FOURNAISE (The Furnace) - Alexander Gordon Smith

La Fournaise Alexander Gordon Smith cover, couverture

Au début l'histoire me faisait penser à Tunnels de Roderick Gordon (je me suis demandée si ce n'étaient pas la même personne sous différents pseudos, comme ça se fait beaucoup mais après vérification non ! ouf !); du coup, je me préparais à donner une note bien moins clémente. La Fournaise est une sorte de drame bien plus humain que Tunnels (en même temps c'est pas bien difficile de faire mieux à mon humble avis).

Résumé (cliquer):
La Fournaise Alexander Gordon Smith back cover quatrième de couverture

La quatrième de couverture résume très bien l'oeuvre. Alex n'est cependant pas un enfant de chœur. C'est un petit vaut rien qui commettait de nombreux larcins, avide d'argent facile, il faisait son petit coq rebelle au collège, imposant sa loi, marchant sur les plus faibles. Quelque part, il fallait lui donner une leçon. Mais c'est vrai que la Fournaise c'est peut être un peu abusé...

Ce que j'ai aimé: les héros très attendrissants, courageux mais tellement martyrisés... Et les passages émotionnellement très lourds, un peu moins jeunesse tout à coup, dignes de Nicholas Dane par Melvin Burgess (un livre magnifique et horrible à la fois). La fin promet une suite bien plus édulcorée. En effet, en lisant les résumés des tomes suivants, je me suis un peu spoilée et je suis contente de m'apercevoir que tout n'est pas bien qui finit bien. Les héros vont morfler et pas qu'un peu !

Ce que je n'ai pas aimé, c'est que tout comme dans Tunnels, les réactions des adultes sont complètement déconnectées de la réalité et les gardiens sont juste trop abusés ! C'est le petit côté bête et méchant, complètement irréaliste (bref, jeunesse quoi, oui parce que c'est bien connu, à 14 ans on comprend rien à la vie hum...)

Certes ce livre s'adresse à la jeunesse, et je ne suis plus dans le public visé, mais les héros sont attachants et ils ont de la profondeur. La fin en particulier laisse entrevoir une infinité de possibles et beaucoup d'énigmes restent en suspens ! Ce que j'avais pris pour des geôliers juste bêtes et méchants sont bien plus complexes qu'en réalité. Bref, un roman divertissant, bon c'est vrai que ce n'est pas une priorité mais ça ne me déplairait pas de lire la suite !

+1 pour la couverture, elles sont toutes assez sympa dans leur style !

Commande Amazon

Note: 3.5/5
Pages: 280
Édition PKJ

mercredi 5 novembre 2014

DIVERGENTE (tome 2) - Veronica Roth

Divergente Veronica Roth cover
Résumé (cliquer):
Divergente Veronica Roth back cover quatrième de couverture

J'avais adoré le premier tome (voir ma critique ici) et je m'étais très attachée à l'héroïne: petite souris véhémente bien décidée à faire ses preuves... Or, ici, c'est une Tris totalement brisée qu'on retrouve dans ce second volet. Suffoquée par la perte de ses proches abattus sous ses yeux, par la culpabilité du meurtre qu'elle a commis... Elle n'a plus la motivation de vivre dans ce monde qui veut sa perte. Désabusée et traumatisée, tenir une arme est devenu une véritable torture. Ce qui complique pas mal les choses quand on est une Audacieuse dangereusement recherchée !

Heureusement, Quatre est là pour la reprendre en main et incarner le rôle de piler protecteur. Quatre qui semble cacher pas mal de secrets ! Et tout est une question de vérité dans cette suite de Divergente ! La vérité sur les Fraternels, sur les sans-factions, la vérité pour laquelle les Altruistes sont prêts à se faire décimer et pour laquelle les Érudits sont déterminés à continuer le massacre... Le voile des révélations commence à se lever !

Ce que j'ai aimé:

La douleur de Tris tout à fait palpable (décidément y'a beaucoup de livres comme ça en ce moment). Autant j'adore les personnages bien construits, autant je viens de m'apercevoir qu'il y a pas mal de romans où les émotions humaines sont tellement bien décrites qu'elles sont saisissantes de réalisme ! J'ai souvent eu les larmes aux yeux ou au mieux, une boule dans la gorge ! Sa culpabilité fait peine à voir "pourquoi n'ai je pas tiré dans son bras ou sa jambe ?".

J'étais tellement désolée pour elle. C'est avec beaucoup de compassion que je comprendrais qu'elle lâche prise. Cependant, elle soit se battre au moins pour protéger les innocents autour d'elle, alors pas le choix ! Il faut suivre le mouvement !

Un autre point formidable: les nuances apportées aux personnages de Caleb et Peter ! Et oui ! Moi qui pensais que Peter était juste un sale con hors d'état de nuire et que Caleb était un grand frère timide et un peu geek... Je suis tombée des nues ! Je ne vous en dis pas plus, c'est à vous de le découvrir ;)

Note: 5/5
Pages: 450

Commandez sur  Amazon !

lundi 3 novembre 2014

Mes Lectures d'Octobre


Voici un tout petit bilan pour ce mois d'Octobre avec des déceptions mais aussi des surprises tout à fait inattendues:

L'Echange de Brenna Yovanoff: 2/5
Mackie Doyle donnerait n'importe quoi pour avoir une vie normale, jouer de la basse et passer du temps avec la fille solitaire aux yeux pailletés. Mais la petite ville de Gentry cache de nombreux secrets. Il y a seize ans, Mackie a été échangé contre un nouveau-né: il est un "remplaçant". Il vient en fait d'un monde terrifiant où d'obscurs tunnels côtoient des eaux noires et pestilentielles Lorsque ceux qu'il aime sont menacés, Mackie n'a pas le choix: il doit affronter les créatures des entrailles de Gentry. Un combat à mort pour trouver enfin sa place, dans notre monde...ou dans le leur.

Multiversum de Leonardo Patrignani: 4,5/5 (mention WTF) ;-)
Jenny vit en Australie près de Melbourne, Alex au nord de l'Italie à Milan. Rien ne semble les rapprocher, pourtant ils sont télépathiquement reliés depuis leurs 12 ans. Bien qu'ils semblent se connaître depuis toujours, voilà seulement qu'à 16 ans, ils parviennent à maîtriser cette faculté: ils arrivent à s'entrevoir, à communiquer pour de bon... Fébriles mais curieux, ils décident de se rencontrer. Rendez-vous donc en Australie. Alex arrive 10 minutes en avance, mais Jenny est là depuis au moins 3 heures. Ils se cherchent: ils y a un petit vendeur de glaces derrière eux, un couple qui promène leur chien, un clochard sur les escaliers... Même endroit, même heure, impossible de se rater ! Et pourtant... Jenny n'est pas là selon Alex, et Alex n'est pas là selon Jenny. Se seraient-ils ratés d'une dimension ? Jenny s’effondre mais Alex est déterminé à la retrouver coûte que coûte ! Commence alors une quête désespérée pour trouver l'âme sœur !

 L'Elite (la Selection 2) de Kiera Cass: 5/5 (^0^ go America ! )
La Selection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions rebelles veulent faire tomber la monarchie. Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué: ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie...






La Forêt des Damnés de Carrie Ryan: 2/5
Dans le monde de Mary, il y a des vérités simples. 
Les Sœurs savent toujours le mieux.
Les Gardiens protègent et servent.
Les Damnés, revenus de la mort ne renonceront jamais.
Et il faut se méfier de la Clôture qui entoure le village. La Clôture qui les protège de la Forêt des Damnés. Mais peu à peu, les vérités de Mary s'effondrent et son monde est plongé dans le chaos.










Voilà ! =) Le blog a été un peu laissé pour compte cet été (stage, mémoire, soutenance, toussa toussa...) et il a repris seulement fin Octobre. C'est pour cela qu'il n'y a que peu d'ouvrages pour ce mois. Cependant, je peux d'ores et déjà vous annoncer que de nombreux articles sont à venir pour Novembre. Alors je vous dis à très bientôt ! ;-)

vendredi 31 octobre 2014

LA FORET DES DAMNES - Carrie Ryan


Mary vit dans un monde post apocalyptique où les zombies ont colonisé la planète et où la Clôture est tout ce qui les empêche de se ruer sur les derniers survivants. Dans un petit village qui se croit seul au monde, des soeurs ont instauré une véritable dictature religieuse. Mary rêve d'évasion, de grattes-ciels, d'océans...autant de contes qui ont bercé son enfance et dont tout le monde se moque. Mary rêve d'épouser celui qu'elle aime et pas le frère de celui-ci. Bref, l'existence de Mary est chaotique et angoissante...jusqu'à ce qu'une étrangère arrive au village et chamboule toutes les croyances !


Encore un livre qui surfe sur la vague des zombies, malheureusement ce n'est pas une réussite. L'héroïne m'a profondément rebuté ! J'ai trouvé Mary complètement égoïste et sérieusement déséquilibrée.

Dans les avis, j'avais lu "une histoire d'amour ensorcelante", AU SECOURS ! Il n'y a pas d'histoire d'amour ! On n'apprend rien si ce n'est que l'héroïne est attirée par un certain Travis qui n'a rien fait pour le mériter . Et une fois qu'elle l'obtient, elle le délaisse pour s'enfoncer dans un délire morbide à souhait... On nous met devant des faits accomplis, sans rien raconter: comment les héros s'attachent, pourquoi, les faits et gestes, les regards, les dialogues (tous ces détails passent à la trappe). C'est agaçant au possible !

Nan mais franchement, à quoi ça sert d'écrire un livre si on n'a rien à raconter dedans ?

Les seules fois où l'héroïne est lucide, c'est quand elle combat les zombies. Je dois avouer que ce sont les meilleurs passages du livre: ce que l'on ressent en tranchant les chairs ou en poignardant un corps mort (étrangement réalistes tout ça).

Je dis les "meilleurs passages" car le reste du temps, Mary perd la boule ou sacrifie tout ceux qu'elle aime (soit les dernier survivants du monde connu) pour une idylle dont elle ne sait même pas si elle existe. Et quand elle réalise son rêve, elle n'en profite pas puisqu'elle se rend compte qu'elle a TOUT perdu. Ceci dit, elle n'a pas l'air SI déprimée que ça. Un second tome est parue sous le titre de Rivage Mortel (disponible ici) reprend une histoire plus ou moins similaire avec une autre héroïne, un autre village.

C'est vraiment dommage, le concept de tyrannie religieuse en période d'apocalypse avait beaucoup de potentiel à mon sens. C'est ce qui m'avait attiré le plus. Je garderait comme bon souvenir les descriptions "tranchantes" de l'histoire. Morbides mais singulièrement réalistes. Pour les fans d'histoires de "zombies" bien glauques, vous pouvez toujours le commander ici

Note: 2/5
Pages: 380

mercredi 29 octobre 2014

CONCOURS 2 ROMANS A GAGNER jusqu'au 2 Novembre !

On remercie chaleureusement ActuYA qui vous propose de remporter 2 romans cette semaine: Cress (Les Chroniques Lunaires tome 3) et/ou Le Jour Où Les Zombies Ont Dévoré le Père-Noël (tome 2). Vous avez jusqu'à dimanche soir minuit pour participer au tirage au sort. Pour cela, rien de plus facile !

Cress - Le jour où les zombies ont dévoré le père noel

CRESS (Chroniques Lunaires Livre 3) de Marissa Meyer 

Cress Chroniques Lunaires 3 Marissa Meyer - Cover

Voici le troisième et dernier né de la série des Chroniques Lunaires,  ces contes de fées revisités à la sauce futuriste !
Cinder tome 1 Scarlet tome 2 Marissa Meyer
Résumé:
La tour de Raiponce est un satellite. Elle ne peut pas relâcher ses cheveux... ni sa garde.
Cinder et le Capitaine Thorne sont des fugitifs en fuite, avec Scarlet et le Loup en prime. Ensemble, ils conspirent pour renverser la Reine Levana et son armée.
Leur meilleur espoir réside en Cress, qui a été enfermée dans un satellite depuis son enfance avec ses écrans pour seule compagnie. Tout ce temps à permis à Cress de devenir une excellente pirate informatique. Malheureusement, elle vient de recevoir l'ordre de Levana de traquer Cinder et son séduisant complice.
Lorsqu'une mission de sauvetage tourne mal, le groupe est séparé. Cress est finalement libre, mais cette liberté aura un prix élevé. Pendant ce temps, la Reine Levana ne laissera rien arrêter son mariage avec l'Empereur Kai. Cress, Scarlet et Cinder n'avaient peut-être pas l'intention de sauver le monde, mais elles sont probablement les seules à le pouvoir.

Pour tenter de remporter Cress: 


ENVOYEZ VOTRE MAIL A: actuYA@hotmail.fr

Titre du mail:  Cress
Contenu du mail (attention vous devez impérativement mettre toutes ces informations):

Nom et Prénom
Adresse postale complète
Adresse mail
Age

N'oubliez pas une petite formule de politesse, c'est facile et ça fait plaisir ;)
Le 02  novembre 2014 à minuit, les participations seront arrêtées. Et dès le 07  novembre 2014, vous aurez en ligne sur le site Actu YA les résultats du concours.

LE JOUR OU LES ZOMBIES ONT DEVORE LE PERE NOËL (tome 2) de S.C. Broline

 La suite de Comment j'ai cuisiné mon père, ma mère et retrouvé l'amour avec un Andy Warner plus déjanté que jamais !

Résumé:
Pauvre Andy Warner. L’ex-star contestataire des morts-vivants a passé une année entière soumis à des tests expérimentaux dans un laboratoire de recherches sur les zombies dans l’Oregon. Heureusement, un miracle se produit : à quelques jours de Noël, il parvient à s’échapper et fausse compagnie à ses poursuivants en enfilant un costume de Santa Claus. Le déguisement parfait… À deux réserves près : des collègues de décomposition le reconnaissent et exigent de lui qu’il soit leur chef ; et une adorable fillette solitaire le suit partout, convaincue qu’il est vraiment le père Noël… Une comédie horriblement délicieuse à lire sous le sapin.

« Au cinéma ça pourrait être du Tarantino. C’est très drôle et très touchant, on oscille entre horreur et humour à chaque page. » Le Parisien

Pour tenter de remporter  Le Jour où les Zombies ont Dévoré le Père-Noël:


ENVOYEZ VOTRE MAIL A: actuYA@hotmail.fr

Titre du mail:  Zombie
Contenu du mail (attention vous devez impérativement mettre toutes ces informations):

Nom et Prénom
Adresse postale complète
Adresse mail
Age

N'oubliez pas une petite formule de politesse, c'est facile et ça fait plaisir ;)
Le 02  novembre 2014 à minuit, les participations seront arrêtées. Et dès le 07  novembre 2014, vous aurez en ligne sur le site Actu YA les résultats du concours.

BONNE CHANCE A TOUS !

lundi 27 octobre 2014

L'ELITE (la Selection 2) - Kiera Cass

L'Elite (la Selection 2) Kiera Cass - Couverture

Résumé (cliquer):

L'Elite (la Selection 2) Kiera Cass - Résumé

Ça y est ! Elles ne sont plus que 6 ! Vu les circonstances, notre beau Maxon a décidé de brûler les étapes ! C'est toute guillerette et pleine de paillettes et d'arcs-en-ciel du premier tome (voir ma critique ici) que j'ai attaqué ce second volet ! (^0^) youhou ! 

Et comme pour America, mon enthousiasme débordant a volé en éclats et nous avons toutes les deux, violemment atterri sur Terre ! IL EST GRAND TEMPS DE PASSER AUX CHOSES SÉRIEUSES !

Le roi est un tyran, il méprise complètement notre petite 5 préférée. Celle ci va donc devoir faire ses preuves ainsi que toutes les autres. Montrer ce qu'elles valent en tant que futures dirigeantes: diplomatie internationale, planification d’événements majeurs, relations de pouvoirs... Il est tant qu'elles servent à quelque chose les petites louloutes qui vivent aux frais ... du prince !

Tandis qu'America, enchaîne les efforts et travaille trop dur pour prouver sa valeur, elle s'éloigne de plus en plus d'Aspen. Des relations se défont, mais d'autres se nouent... Marly, la meilleure amie d'America joue un jeu dangereux, Céleste multiplie les pièges et emploie des méthodes licencieuses pour s'approprier les grâces du prince... Ajoutez à cela, des attaques terroristes meurtrières, voici le tableau à feux et à sang de ce second opus (le meilleur des trois selon moi).

Après avoir lu la trilogie complète et un certain recul, c'est ce deuxième tome que j'ai préféré et de loin. Riche en intrigues et révélations sidérantes; on rencontre de nouveaux personnages, qui, le devine-t-on, pourront être d'une aide précieuse pour notre héroïne. America, poursuit son idéal: l'abolition des castes et un système plus juste et équitable au royaume d'Illéa. C'est sans compter sur ses rivales, les rebelles terroristes, la révolte des grands du royaume et surtout le plus grand de tous: le roi qui en a par-dessus la tête de cette insolence et qui jure sa perte ! Maxon n'a qu'à se débrouiller avec tout ça, le pauvre !

Courage America, t'en verras d'autres !

Commande Amazon

note: 5/5 (^0^ go America ! )
300 pages