jeudi 13 novembre 2014

ETERNITE - Jess Rothenberg

Eternité Jess Rothenberg cover

Résumé (cliquer):

Eternité Jess Rothenberg back cover / quatrième de couverture

Une histoire très touchante. Ce roman est un one-shot  qui m'a beaucoup plu. De prime abord, on peut le trouver "trop djeunss" mais finalement j'ai été très émue.

Les personnages sont bien construits, ils sont réalistes mais pas inoubliables. Tandis que, les émotions, elles, sont saisissantes de réalisme ! Et pour le coup, l'histoire est très émouvante. J'en ai eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises.

Brie est morte: à cause d'un garçon, son petit coeur s'est brisée en deux. Oui vraiment ! CRAC ! En deux part égales, comme elle (ou tout du moins, son fantôme) a pu le constater sur la radio. Ce petit détail m'a fait sourire car je me suis représenté le petit coeur déchiré en deux à la façon d'un film de Tim Burton.
Elle est désormais confrontée à la réalité et à des vérités qu'on préférerait ignorer à cet âge là: trahison, adultère, autodestruction... Le quotidien de ses proches vole en éclat après sa mort, et Brie y assiste, impuissante, affligée, frustrée, furieuse, désespérée...

On suit donc toutes les étapes (déni, colère, dépression, acceptation...) que va traverser notre héroïne avant de se souvenir d'une histoire d'amour bouleversante avec un grand A. 

Le happy-ending reste mitigé car comme le dit si bien notre petite Brie: ça ne sert à rien d'espérer une quelconque magie ou retournement de situation, car la mort est quelque chose de définitif. Brie est morte pour de bon, enterrée, il n'y aura pas de retour en arrière, pas de retour au confort, à la sécurité. Plus de contact avec ceux qu'elle aimait. Plus de normalité. Cet état est réel et irrémédiable. C'est là, quand on essaye vraiment de comprendre, de se mettre dans la peau de l'héroïne, qu'on réalise à quel point c'est dur de l'accepter et l'amertume nous gagne.

C'est ce dernier aspect qui m'a le plus marqué dans ce livre, j'imagine tout à fait notre héroïne en train d'hyper ventiler durant sa prise de conscience...

Quelques petites touches d'humours bien placées, et une chanson pour chaque chapitre avec un index à la fin permet de situer l'état d'esprit de notre héroïne. Ce qui m'a agréablement surprise, c'est que pour une fois j'en connaissais une bonne majorité: Sarah Maclachlan, Justin Timberlake, les Beetles, Elvis... Et beaucoup d'autres.En résumé: un petit one-shot ado très sympathique mais avec un arrière goût doux-amer. Le roman dans sa globalité n'est pas spécialement très joyeux. Attention à ne pas attraper le cafard ! ;)

Note: 3,5/5
Pages: 400
Edition: La Martinière Jeunesse



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire